Le luxe en toute simplicité

Le Marché par David Chouraki

David Chouraki dévoile les atouts de l’avenue Niel dans le XVIIe arrondissement.

Quels sont les avantages de ce sympathique périmètre familial ?

David Chouraki : Trait d’union de 700 mètres de long reliant la place Pereire (métro ligne 3, RER C) et l’avenue des Ternes (métro ligne 2), l’avenue Niel est l’une des adresses les plus cotées du XVIIe arrondissement. Les familles bourgeoises plébiscitent tout particulièrement l’atmosphère résidentielle de cette large artère parallèle à l’avenue de Wagram. Ses atouts ? Moins bruyant que l’avenue des Ternes soumise à un fort trafic automobile, ce grand axe profite aussi d’une belle offre commerciale (marché de primeurs de la rue Poncelet, Fnac, etc.), et de restauration (DS Café, Schwartz Deli, Cevicheria…). Cerise sur le gâteau, ce quartier proche de l’Arc de triomphe de la place de l’Etoile permet de vite quitter Paris en voiture.

Le joli camaïeu des étals du marché de la rue Poncelet, un des must du quartier.
Belle hauteur sous plafond pour ce loft situé rue Saint-Senoch, près du boulevard Pereire.

Quel parc immobilier et combien faut-il débourser pour s’y loger ?

David Chouraki : Sa mosaïque d’habitations se compose à très forte majorité d’élégants immeubles en pierre de taille (avec balcons filants au 2ème et 5ème étages) qui abritent la plupart, de vastes appartements. Les biens situés en étage intermédiaire partent entre 13 000 et 14 500 €/m2, en moyenne, voire davantage au sein des rues élégantes du secteur : avenue Niel, bien sûr, mais aussi les rues Pierre Demours, Fourcroy, Villebois-Mareuil, fortement courues. Au 5ème étage avec ascenseur d’un splendide édifice Haussmannien de l’avenue Niel, s’est vendu récemment un 6-pièces de 217 m2 (quatre chambres) à 2,950 millions €,
soit 13 600 €/m2. Pour se loger dans un 3-pièces de 80 m2 avec deux chambres, célibataires et jeunes couples prévoiront une enveloppe budgétaire d’environ 1,1 million €. A noter qu’une place de parking se monnaie sur zone entre
50 000 et 70 000 €. La difficulté n’est pas liée qu’au prix : les biens sont rares, et les notaires le confirment, nous assistons à une véritable pénurie dans un marché très étroit et dans lequel les vendeurs ont la main.
Propos recueillis par Emmanuel Monvidran

* CONSULTANTS IMMOBILIER WAGRAM
54 Rue Jouffroy d’Abbans 75017 Paris
Tél. : 01 47 66 29 29
www.consultants-immobilier.com

Partager l’actu

Confiez-nous
votre bien immobilier

  • Un réseau d’agences historique
  • Des experts à votre écoute
  • L’assurance d’une vente en toute sérénité
Vendre mon bien