La vente entre particuliers : les différentes étapes

La vente entre particuliers : les différentes étapes

Vendre un bien immobilier entre particuliers n’est pas une mince affaire, et l’accompagnement d’un professionnel peut faciliter cette expérience. Chez Consultants Immobilier, nous mettons notre expertise à votre service pour simplifier chaque étape du processus. 

De l’estimation du prix à la signature de l’acte de vente, nous vous présentons toutes les étapes à suivre pour réaliser une vente réussie.

Étape 1 : estimation du prix

La réalisation d’une estimation précise du prix de votre bien est une étape indispensable pour réussir votre vente. Une surestimation risque de faire fuir les acheteurs potentiels, tandis qu’une sous-estimation vous fera perdre de l’argent. 

Pour bien évaluer votre bien, considérez ses caractéristiques clés comme la surface habitable, le nombre de pièces ou son emplacement géographique. Avez-vous un jardin sans vis-à-vis ? Un garage ou une terrasse ? Ces éléments sont susceptibles de faire augmenter le prix de votre bien. 

Au-delà des caractéristiques techniques, pensez également à bien évaluer l’état des parties communes et les travaux requis. Examinez également les annonces immobilières. Intéressez-vous en particulier aux biens similaires au vôtre. Vous souhaitez favoriser vos chances de conclure la vente rapidement ? Faites appel à des professionnels pour obtenir une estimation immobilière précise. Découvrez un large choix d’annonces immobilière paris.

Étape 2 : préparation de votre bien

Une maison propre et en bon état séduira sans aucun doute les acheteurs potentiels. Commencez par un grand nettoyage. Procédez aux petites réparations et améliorations nécessaires qui valorisent votre bien : les poignées de porte réparées ou remplacées, l’entretien du système de chauffage… Ces détails peuvent faire toute la différence.

La loi impose également la réalisation des documents de diagnostic technique (DDT) afin de renseigner les futurs acheteurs sur l’état de votre bien, notamment : 

  • Le diagnostic de performance énergétique (DPE) 
  • Le diagnostic plomb 
  • Le diagnostic Loi Carrez
  • Le diagnostic États des Risques et Pollutions (ERP)

Étape 3 : rédaction de l’annonce immobilière

Après avoir défini le prix de vente, vous pouvez procéder à la rédaction de votre annonce immobilière. Le but est de convaincre les potentiels acheteurs de venir visiter votre bien. 

Donnez le plus d’informations possibles : 

  • Le nombre de chambres et leur surface en m²
  • L’état général de votre bien 
  • Son exposition
  • L’étage
  • La présence d’un ascenseur dans les parties communes

Donnez des indications précises sur l’emplacement et le quartier de votre bien. Soyez honnête concernant l’état de votre bien : les défauts éventuels seront découverts lors des éventuelles inspections, autant donc jouer la carte de la transparence dès le départ. 

Vous devez également ajouter des photos à votre annonce. Assurez-vous que chaque photo est nette et bien cadrée. 

Étape 4 : préparer le dossier de vente

Avant d’organiser les visites, pensez à préparer votre dossier de vente. Il comprend généralement : 

  • Les diagnostics immobiliers 
  • Un descriptif de votre bien 
  • Le montant de la taxe foncière sur les propriétés bâties.

Ces documents sont indispensables pour informer les acheteurs sur votre bien et éviter tout litige post-vente.

Étape 5 : organisation des visites

Organisez les visites en journée : les futurs acquéreurs pourront mieux se projeter et vérifier l’éclairage du bien. Choisissez les créneaux horaires qui conviennent le mieux aux acheteurs. Lors de la visite, n’hésitez pas à mettre en avant les atouts de votre bien tout en restant objectif. 

Demandez aux futurs acquéreurs s’ils ont des questions, si le bien correspond à leur recherche ou s’ils souhaitent programmer une autre visite.

Après avoir visité votre bien, les acquéreurs potentiels peuvent vous proposer une offre en dessous du prix. C’est le moment le plus délicat. Il vaut mieux donc bien préparer vos arguments. 

Étape 6 : la signature du compromis et de l’acte définitif de vente

Une fois l’offre acceptée, l’accord est formalisé par le biais d’un compromis de vente signé chez le notaire. Ce document doit contenir les informations suivantes : 

  • Le prix du bien 
  • La signature des deux parties 
  • Le nom et prénom du vendeur et du futur acquéreur 
  • La description du bien 
  • La date prévue pour la vente du bien

Vous pouvez faire le compromis de vente entre particuliers. On parle de compromis sous seing privé. Il est cependant recommandé de passer par un professionnel de l’immobilier. L’acte de vente, quant à lui, doit être rédigé par un notaire.

Entre la signature du compromis et l’acte définitif de vente, comptez une moyenne de 3 mois. Ensuite, le notaire engage les différentes démarches administratives afin de conclure l’acte authentique de vente. La vente entre particuliers nécessite une préparation minutieuse. Afin d’éviter tout problème, veillez à bien suivre ces étapes.

Nouveau magazine n°26

Parcourez le nouveau magazine Consultants Immobilier.

Lire