fbpx
 

Voyage/ ESCAPADE

Colmar : L’Hostellerie Le Maréchal

Par Monique Delanoue-Paynot

Escapade de charme en Alsace

A trois heures de Paris, découvrez une authentique demeure alsacienne du XVIe siècle et la magie d’une ville enchanteresse. Un écrin historique sur la route des vins.

Cap sur le Grand Est ! A l’heure des marchés de Noël, si vous cherchez à vous plonger dans le rêve lumineux et la féérie des illuminations de décembre, l’Alsace offre un éventail complet de festivités riches en multiples créativités : balades joyeuses, musées renommés, châteaux fortifiés, villages typiques à flanc de collines ruisselantes de vignes mordorées, spécialités culinaires en tout genre… et dégustation de vins mémorables. C’est, the place to be ! Passage obligé par Strasbourg. La ville emblématique offre le plus ancien marché de Noël (le premier fut créé en 1570), et une réputation à la hauteur de son sapin XXL, ornant chaque année et avec majesté la place Kléber. Mais Colmar offre bien plus encore ! Et « La Petite Venise » n’en finit pas de séduire les touristes venus du monde entier.

Une situation hors-normes

Au bord de Lauch, l’Hôtel Le Maréchal se niche dans un décor de carte postale. Par son architecture, ses façades colorées, son ancrage au sein de la rivière qui parcourt la ville, fascination et envoûtement se mêlent. L’embarcation sur de petites gondoles nous entraine à la découverte de ses rives arborées.  Fleuries en été, somptueusement enneigées l’hiver ! Les Collectionneurs* ne s’y sont pas trompés. Adoubé par Alain Ducasse, cet hôtel 4 étoiles, atypique et insolite, décline des prestations haut de gamme, hors des codes familiers de l’hôtellerie. Mobilier chiné par les propriétaires d’antan (les armoires anciennes sont de toute beauté !), lits king size capitonnés ou/et à baldaquins, étoffes lourdes de taffetas velours, chambres/salons stylisées, dotées de tables rondes recouvertes de dentelle s’accordant sans fausse note aux écrans plasma et florilège de baignoires balnéo.

Le point fort ? Une restauration de haut niveau ! L’adresse est courue par la clientèle autant de l’hôtel qu’avoisinante. La réservation est de mise A L’Échevin (2 toques au Gault Millau). On y vient dîner aux chandelles : l’été sur la terrasse ornée de guirlandes lumineuses qui bordent la Lauch, l’hiver dans les différents salons à la décoration baroque, entre tableaux, niches à balustrades et appliques dorées. La table gastronomique, orchestrée de main de maître par le jeune chef exécutif, Paul Fabuel, ravit les palais les plus gourmands. Foie gras autour de la pomme et de la poire, coquilles Saint-Jacques snackées, bar de ligne en filet avec caviar de la maison Sturia et sabayon au Crémant, suprême de poulet d’Alsace (Label Rouge) farci de Barkass et Cumin, sauce Riesling… Quant à la pâtisserie, le chef des douceurs, Laurent Liermann, nous surprend par des créations gustatives subtilement mises en scène. Ses best-sellers ? Soufflé chaud au chocolat Ando Bio à l’ail noir et caviar de citron, Paris-Brest, figues rôties façon Linzer. Et Kouglof maison au petit déjeuner, Alsace oblige !

Le restaurant gastronomique « A l’Echevin » est classé parmi les bonnes tables de Colmar avec 2 toques au Gault Millau 14/20.
Le chef, Paul Fabuel, aux fourneaux sublime des produits de la région tout en respectant le calendrier des saisons.

Une affaire de famille et de tradition

L’ADN. La gastronomie, l’ambiance, les rituels déclinent le traditionnel propre à une région adepte de produis locaux, de saison et de qualité. Mais le défi consiste à revisiter avec talent des plats traditionnels en vrais chefs d’œuvres. Et l’expérience culinaire de perdurer dans cette Alsace de solidarité. Comme aime à le préciser Alain Ducasse (Président des Collectionneurs) : « nous réunissons les restaurateurs et les hôteliers qui ont en commun une même passion pour l’hospitalité. Au-delà d’une décoration recherchée, de techniques culinaires affirmées ou d’emplacements privilégiés, c’est la personnalité de chaque adresse, la sincérité de la famille, du couple, de la femme ou de l’homme qui anime chacune des maisons, qui a toujours fait le lien entre les établissements sélectionnés. »

Aller à la rencontre d’Alexandre Bomo et Nathalie, son épouse, permet de comprendre l’âme du lieu et l’enthousiasme des équipes qui les entourent. « Le Maréchal est avant tout une affaire de famille, de transmission ! » nous déclare le propriétaire, face à cette demeure dont il revendique l’authenticité avec fierté. Bâtie en 1565 sur les fortifications qui entouraient la ville, l’Hostellerie « Le Maréchal » aux façades typiquement alsaciennes accueillit en son temps, Henri de la Tour d’Auvergne, vicomte de Turenne et Maréchal de France. Nous sommes à la fin du 17ème siècle. A l’époque, la maison était connue sous le nom de « Gasthof zum Schwartzenberg » : Auberge des Montagnes Noires.

Ce n’est qu’au début des années 70 que Monsieur Gilbert Bomo prend ses quartiers dans cette maison qu’il transforme en hôtel. Aidé par une femme d’exception : Ingeborg ! Le couple frise rapidement les 4 étoiles avec 30 chambres et un restaurant gastronomique, plébiscité par tous les guides gourmands grâce, entre autres, aux spécialités de Gilbert aux fourneaux : son fameux Jambon à la Broche et sa Choucroute Bartholdi, cuisinée dans une pâte feuilletée avec du foie gras… Véritable pont entre passé et présent, la relève est assurée aujourd’hui par son neveu Alexandre. L’objectif ? Conserver la philosophie du couple fondateur : gastronomie par évidence, accueil, hospitalité et savoir-faire. C’est exactement ce que l’on trouve à l’Hostellerie Le Maréchal ! Bon séjour.■

*Les Collectionneurs by Alain Ducasse ? Présidé par le chef aux dix-neuf étoiles, ce guide de référence rassemble les plus belles maisons hôtelières de France sous la même égide d’excellence : « au cœur de nos voyages, il y a une rencontre avec un restaurateur, un hôtelier, avec les autres et avec soi-même. Ce voyage-là, infiniment plus riche et plus complexe, nous aimons le collectionner. »

La Dolce Vita à l’Alsacienne

A ne pas manquer 

A Colmar : balade en barque sur « La Petite Venise » ; visite guidée dans le centre historique avec entrée au Musée Unterlinden (un parcours de 7000 ans d’histoire -de la Préhistoire à l’art du 20e siècle-) pour admirer le Retable d’Issenheim en pièce maîtresse.

Sur le site de Voegtlinshoffen offrant une vue spectaculaire sur les Vosges, la plaine d’Alsace, la Forêt Noire et les Alpes suisses : apéritif au Belvédère à 350m d’altitude chez Jacques Cattin (visite des caves, vente des vins de la propriété à la boutique ultra design).

-Dîner à l’Altevic : table délicieuse au pied du vignoble. Rencontre avec Jean-Christophe Perrin, chef étoilé de l’ancien caveau d’Eguisheim qui nous fait déguster une cuisine gastronomique et goûteuse. Carte de saison aux prix attractifs (moins de 35€) avec saveurs multiples tirées de ses expériences gustatives autour du monde. Le décor ? Loft simple, brut, contemporain, baigné de lumière. 4 Rue du Wiggenbach 68420 Hattstatt, tél : 03 89 78 83 56

Sur la route du Château du Haut-Koenigsbourg : arrêt chez l’empereur de La Tarte Flambée (la fameuse Flammenkuche à déguster nature, au saumon, au munster…) avant la visite du symbole représentatif de l’architecture des châteaux forts des XVe et XVIe siècles du sud du bassin rhénan

A Eguisheim : village typiquement alsacien, déjeuner à L’Auberge des Trois Châteaux pour se régaler du fameux Baeckeoffe aux 3 viandes ou aux légumes marinés. Chez Ginglinger, on s’approvisionne en crémant d’Alsace en dégustant du Kouglof.

Les bonnes adresses de Colmar 

Chapellerie Meyers : pour ses bérets et écharpes tendance

Maison Guilg ; sucré/salé et petits sandwichs de Bretzel moelleux

Restaurant Agostino Di Foggia à la Winstub Brenner : choucroute maison et mets alsaciens typiques.

A partir de 255€ la chambre.
Réservez 3 nuits et restez 4 : offre spéciale 50 ans jusqu’au 24 décembre

Hostellerie **** Le Maréchal – Restaurant Gastronomique A l’Echevin
Member of Les Collectionneurs (Châteaux et Hôtels Collection)
4-6 Place des Six Montagnes Noires – Quartier Petite Venise F-68000 COLMAR
Tél : 03.89.41.60.32
[email protected] / www.le-marechal.com

Le Retable d’Issenheim au Musée Unterlinden
Balade en barque sur « La Petite Venise »
Jean-Christophe Perrin, chef étoilé à l'Altevic
Partager l’actu

Faites estimer votre bien

Pour vous assurer d’obtenir la meilleure expertise, nous prenons le temps de visiter votre bien.

Estimer