Le luxe en toute simplicité

Castiglione Avocats

Alexis Ulcakar, Emma Sultan, Anna Caresche, Olivia Donato

Alexis

Interview de Maître Alexis Ulcakar

Avocat et médiateur, Alexis Ulcakar s’est passionné depuis ses débuts pour la pratique du contentieux et l’accompagnement des clients dans la bataille judiciaire. Ainsi que pour la résolution des conflits hors l’enceinte des tribunaux. Pas d’effets de manche, mais plutôt un goût prononcé pour l’écoute, le décorticage des dossiers et l’écriture. Pour lui, défendre un dossier, c’est d’abord en maîtriser les forces et les faiblesses, puis restituer une histoire. Celle de son client qui emportera l’adhésion ! Et comme l’union fait la force, il s’associe en cette fin d’année 2019 avec Olivia Donato, Emma Sultan et Anna Caresche pour développer un cabinet de spécialistes exigeants, réactifs et complémentaires. Avec une adresse de prestige : rue Saint Honoré, près de la place Vendôme.

De nouveaux locaux et un regroupement d’avocats… Qu’en est-il exactement ?

Je me réjouis de cette nouvelle aventure en quatuor ! Le cabinet existait déjà informellement par des interventions partagées dans les dossiers et des mises en commun de moyens. Les liens tissés entre nous sont anciens. Certains se sont rencontrés lors des premiers stages en cabinet, d’autres se sont connus sur les bancs de la fac. Le but aujourd’hui est de formaliser une véritable structure à taille humaine, capable d’offrir un accompagnement personnalisé et de grande qualité à ses clients. Et si nous avons pour socle commun d’avoir tous un temps exercé dans des grands cabinets de droit des affaires, nos compétences distinctes se complètent parfaitement. Enfin, je suis persuadé que des personnalités différentes sont le gage d’une dynamique de groupe et d’un enrichissement.

Cette phase de renouveau est-elle d’actualité ?

Oui, elle est en lien avec l’évolution du droit et l’évolution des attentes des clients. La multiplication et la complexification des textes impliquent de se spécialiser. Cette évolution est peu compatible avec la pratique de l’avocat généraliste qui accompagne ses clients dans tous les domaines du droit. Le but d’une structure de taille restreinte, composée de professionnels complémentaires, est de recréer un cabinet « guichet unique ». Quant au choix de se positionner comme cabinet acteur dans le domaine de l’immobilier, il est à mon sens, outre un intérêt certain pour la matière, tout à fait d’actualité. La pierre est un investissement sûr et l’immobilier parisien demeure très porteur et attractif au regard des autres capitales européennes.

Comment envisagez-vous votre pratique professionnelle aujourd’hui ?

J’exerce la profession depuis maintenant plus de quinze ans, principalement dans le domaine du contentieux des affaires. Le contentieux devant les cours et tribunaux est une course de fond, qui peut durer des années et suppose endurance et ténacité de la part de l’avocat … et de son client !
Aujourd’hui, tout s’accélère et nos clients n’ont souvent pas le souhait ou la possibilité d’attendre le terme de ce processus. Dans cette perspective, je me suis intéressé depuis longtemps aux modes alternatifs de règlement des litiges et j’ai obtenu en 2011 un diplôme de médiateur.

Quel est l’intérêt de la médiation ?

Elle est rapide et peut être fructueuse. Contrairement au procès qui par définition règle un litige précis, elle a vocation à traiter l’entièreté d’un conflit, y compris ses causes profondes. On constate une augmentation des issues transactionnelles afin d’éviter la longueur et les aléas du procès. Mais soyons honnêtes : pour obtenir une transaction satisfaisante, il est souvent nécessaire d’entamer un procès, pour démontrer sa détermination et susciter une réaction. Une tout autre évolution de la pratique professionnelle sera, dans les années à venir, liée au développement de l’intelligence artificielle. D’ores et déjà, certains logiciels associés à des bases de données jurisprudentielles tentent de calculer la probabilité de succès d’une action. Tout en gardant recul et esprit critique, l’avocat ne peut que s’intéresser de près à ces nouveaux outils.

Quelle doit être selon vous la relation avocat / client ?

Humainement, c’est avant tout une relation de confiance réciproque, sans laquelle aucun succès n’est possible. L’avocat doit traduire les problématiques juridiques en un discours intelligible. Il expose à son client les possibles et les limites. Mais il est tout aussi important que l’avocat écoute son client et repère dans son discours les informations qui pourront être exploitées pour gagner l’affaire.

En quoi, Castiglione Avocats se distingue-t-il des autres cabinets de la place parisienne ?

Nous sommes une petite structure, ce qui permet souplesse et réactivité. Mais sa qualité et son exigence sont celles d’une grande ! Nous cherchons à satisfaire nos clients qui sont au centre de toutes nos actions. Chacun d’entre nous a développé des relations de confiance avec des clients fidèles. Ce sont d’ailleurs les recommandations et prescriptions de confrères ou de professionnels satisfaits qui ont fait que l’activité de chacun s’est développée avec succès et sans communication particulière jusqu’à ce jour. Notre valeur cardinale est la défense inlassable de nos clients.

Quelles sont les compétences plus spécifiques du cabinet ?

Outre l’immobilier, Castiglione Avocats intervient dans la plupart des domaines du droit des affaires : conseil et contentieux des contrats commerciaux, responsabilité civile, conflits entre associés, droit pénal des affaires, cession de fonds de commerce et de sociétés, droit du travail.

Concernant l’immobilier, quelle est votre pratique ?

Notre cabinet intervient dans tous les domaines du droit de l’immobilier.

Alexis Ulcakar est spécialiste du contentieux immobilier : contentieux des baux commerciaux et d’habitation, de la transaction immobilière, litiges de copropriété, actions en responsabilité.

Emma Sultan, qui enseigne le droit des obligations à l’Université Paris-Dauphine, dispose d’une expertise reconnue en matière de rédaction de contrats, notamment de baux commerciaux. elle assure les opérations de cessions de baux et d’actifs.

Olivia Donato assiste des clients notamment étrangers dans leur acquisition ou dans la cession de leurs biens immobiliers et dans des contentieux liés aux transactions immobilières.

Anna Caresche, spécialisée en droit pénal des affaires, assure régulièrement la défense de clients institutionnels dans le cadre des contrôles opérés par la DGCCRF dans les agences immobilières et des procédures pénales associées.

Une dernière question, pourquoi avoir appelé le cabinet, Castiglione Avocats ?

Ce nom est indissociable du quartier dans lequel nous exerçons. Victoire napoléonienne, mais aussi comtesse fantasque de la Place Vendôme qui a marqué son époque. Ainsi, nos clients savent immédiatement nous situer dans Paris, au cœur de la capitale.

Propos recueillis par Monique Delanoue

Castiglione Avocats
219 rue Saint-Honoré – Paris 1er
Tel : 01 42 60 84 85
et [email protected]
www.castiglione-avocats.fr

Alexis Ulcakar, Emma Sultan, Anna Caresche, Olivia Donato
Partager l’actu

Confiez-nous
votre bien immobilier

  • Un réseau d’agences historique
  • Des experts à votre écoute
  • L’assurance d’une vente en toute sérénité
Vendre mon bien