fbpx

Nouvelle agence Saint-Dominique

La nouvelle agence bleu & or ouverte dans le 7e arrondissement, entre les Invalides et le Champs-de-Mars à ouvert ses portes le 15 avril dernier.

Au numéro 89 de la rue Saint-Dominique. Sur le trottoir impair et au coeur de cette artère longue de 2 kilomètres, à l’angle du passage Jean Nicot d’où l’on rejoint la rue de Grenelle, à mi-chemin entre le boulevard de la Tour Maubourg et l’avenue Bosquet. À l’extérieur, une façade de couleur blanche innove par rapport au bleu caractérisant les autres devantures d’agences Consultants Immobilier. À l’intérieur, une équipe de cinq collaborateurs expérimentés oeuvre dans cette ruche qui reprend les codes décoratifs et le mobilier conçus par le designer Hubert de Maleherbe.

L'agence Saint-Dominique
La fontaine de Mars

À l’intérieur, une équipe de cinq collaborateurs expérimentés oeuvre dans cette ruche qui reprend les codes décoratifs et le mobilier conçus par le designer Hubert de Malherbe. Le capitaine chargé de faire rayonner le pavillon de ce petit navire sur l’ensemble du 7e arrondissement ? Une capitaine ! Stéphanie Balland, professionnelle avertie des biens immobiliers haut de gamme. Qui précédemment, a mis pendant 5 ans ses talents au service de l’agence du groupe à Auteuil, petite cousine du sud du 16e arrondissement.

Quel est l’ADN spécifique de la rue Saint-Dominique ?

Stéphanie Balland: Saint-Thomas d’Aquin, Gros-Caillou, Cognacq-Jay… Dans l’axe des quais de Seine, cette rue irrigue le boulevard Saint-Germain jusqu’à la tour Eiffel, en passant par le quartier des Ministères, l’Assemblée nationale, l’esplanade des Invalides, l’église Saint-Pierre du Gros-Caillou, les contre-allées du Champ-de-Mars, les abords de la cathédrale orthodoxe et du musée du quai Branly-Jacques Chirac. À la fois résidentielle et touristique, cette artère se distingue par sa plaisante animation marchande (petits commerces de bouche réputés pour la qualité de leurs produits, boutiques de prêt-à-porter, etc.) que complète la proximité de la rue Cler, zone piétonne du 7e arrondissement courue pour ses étals de primeurs. Les amateurs de (très) bons petits plats s’attablent chez Thoumieux, au Divellec, au Violon d’Ingres, Chez Garance, chez David Toutain… à moins qu’ils ne trouvent leur bonheur dans des restaurants bistronomiques de la rue Surcouf, de la rue Jean Nicot, de la rue Malar. Toutes ces bonnes tables voisinent une véritable multitude de musées : musée d’Orsay, musée Maillol, musée Rodin, musée de l’Armée, musée du quai Branly-Jacques Chirac. Bien desservi en transports en commun (bus, métro, RER), le périmètre est aussi vite connecté à Saint-Germain-des-Prés et Montparnasse, qu’à la place de l’Alma et au triangle d’or des Champs-Élysées, de l’autre côté de la Seine. Les familles plébiscitent cette zone pavée de bons établissements scolaires : le lycée Victor-Duruy, La Rochefoucauld (collège lycée privé catholique), l’Institut de l’Alma (école privée), la Lennen bilingual school (école franco-américaine). De manière générale, il y a peu d’embouteillages dans ces quartiers aérés aux nombreux squares et espaces verts.

 

Quel parc immobilier et à quels prix s’y loger ?

Stéphanie Balland:

Cette nouvelle implantation nous permet de proposer à notre clientèle l’extrême diversité de biens du 7e arrondissement. De vastes appartements bourgeois hébergés au sein d’immeubles haussmanniens en pierre de taille qui bordent de larges avenues arborées sans vis-à-vis : La Tour Maubourg, Bosquet, La Bourdonnais, Rapp… . De splendides immeubles Art déco des années 1930, souvent situés en bordure des quais de seine. Des résidences de standing datant des années 1950. Sans oublier quelques hôtels particuliers nichés au hasard des rues Barbet de Jouy, Varenne, Babylone, Bourgogne, Émile Deschanel, etc. Enfin, une clientèle internationale cible des pied-à-terre avec belle hauteur sous plafond payés au prix fort. Le 7e arrondissement présente les mêmes avantages que le 16e arrondissement, avec la particularité d’offrir davantage de vues sur des monuments, comme le dôme des Invalides ou la flèche de la tour Eiffel. Côté prix, la gamme est large. Le ticket d’entrée démarre de 13 000 à 16 000 €/m2 dans les petits immeubles aux façades en pierre de Paris, souvent sans ascenseurs. Comptez de 14 500 à 18 000 €/m2 pour obtenir les clés d’un appartement standard (en bon état) au sein d’un édifice haussmannien, et de 20 000 à 22 000 €/m2 pour les étages élevés avec vue. Au-delà de ce budget, on peut prétendre décrocher une adresse premium avec panorama sur des monuments et/ou la Seine.

 

Emmanuel Monvidran

* CONSULTANTS IMMOBILIER Saint-Dominique
89 rue Saint-Dominique, 75007 Paris
Paris Tél. : 01 45 67 25 25
www.consultants-immobilier.com

Partager l’actu

Faites estimer votre bien

Pour vous assurer d’obtenir la meilleure expertise, nous prenons le temps de visiter votre bien.

Découvrir